Accueil

Journée d’étude sur la réduction du temps de travail 32h

Une journée de formation a été construite par le collectif confédéral RTT avec le soutien du Pôle formation syndicale.

Elle a été présentée le 31 août 2016, dans le cadre du lancement de la campagne sur la réduction du temps de travail et pour l’obtention d’une semaine de 32 heures.

Cette présentation et les remarques faites par les participant.e.s permettent d’ores et déjà de compléter les argumentaires développés sur les supports. Nous allons donc nous atteler dans les semaines qui viennent à la mise à jour du module.

Cette formation a été conçue sur une journée pour permettre au plus grand nombre possible de syndiqué.e.s de s’y inscrire. Son  objectif est de permettre à celles et ceux qui y participent de pouvoir développer les arguments et les propositions de la CGT en faveur de la réduction du temps de travail.

 

Le collectif propose dans un premier temps de réaliser cette formation auprès de formateur.rice.s qui pourraient la réaliser à leur tour. Ainsi tou.te.s participeraient au déploiement de la campagne 32 heures avec des camarades équipés pour la soutenir. Cette journée s’inscrit donc pleinement dans notre projet pédagogique « équiper pour agir ».

Un découpage territorial sera prochainement proposé par le collectif. Il s’agira de dispenser cette journée de formation dans cinq ou six grandes villes pour que plusieurs formateur.rice.s dans les régions concernées puissent y participer.

 

Dans sa forme, la journée est découpée en trois moments et a été développée dans le respect des règles de notre organisation, c’est-à-dire avec une attention particulière pour que les stagiaires puissent être pleinement impliqués dans la construction de leurs connaissances.

La réalisation en territoire se fera dans le respect des conditions d’une formation active et donc avec un nombre maximum de participant.e.s de 14 personnes. Si plus de participant.e.s s’inscrivent, les journées pourront être doublées.

 

Sur la conception, le premier moment s’attache à suivre la réduction du temps de travail d’un point de vue historique. En effet, le chômage et le temps partiel imposé sont une réduction du temps de travail, mais subis par les salariés. Ce que nous voulons développer c’est une vrai RTT, choisie et qui permettent l’émancipation de toutes et tous dans son travail et dans sa vie.

Le deuxième moment argumente que la RTT est possible et même indispensable. Il s’agit d’en étudier la potentialité économique et juridique et les impacts qu’elle aurait pour une société plus en adéquation avec celle que nous voulons.

Enfin le troisième moment aborde les propositions de la CGT articulés autour de quatre thèmes à savoir : travailler toutes et tous, travailler mieux, travaille toutes et tous moins et l’enjeu social et citoyen porté par la RTT.