Edito Form'action N°13

  • Imprimer

Les contre-réformes se succèdent et Macron poursuit la logique engagée depuis plusieurs décennies. Il  démantèle soigneusement les piliers de notre système social. La méthode est simple, il fait exploser les fondations de l’édifice pour que le reste s’écroule sans résistance : le Code du travail pour saccager les garanties collectives, les cotisations sociales et la retraite pour déstructurer notre système de protection sociale, les syndicats et en particulier la CGT pour démolir notre démocratie sociale…

Il n’y a pas de démocratie sans débat public et le débat n’existe pas sans capacité d’analyse critique du monde dans lequel nous vivons. L’accès à la culture et à la connaissance en sont les ingrédients indispensables, et le capitalisme veut les façonner pour servir son seul intérêt.

Après les ordonnances, les négociations en cours sur la formation professionnelle, l’assurance chômage ou celles à venir sur la retraite pourraient transformer radicalement  la société dans laquelle nous vivons pour la soumettre aux seuls intérêts du capital.

La formation syndicale est un des remparts contre cette casse sociale programmée. Rappelons que la conquête du droit et des moyens pour les militants de se former date de l’après-guerre (1955 – 1959). Comme tous les grands acquis de cette période, la formation est attaquée frontalement, notamment avec  les formations communes employeurs salariés que la loi Rebsamen a instaurés.

Nous avons des propositions alternatives bien plus efficaces qu’il est essentiel de  mettre en débat partout comme des réponses crédibles aux revendications des salariés.

Pour les porter tous ensemble, il faut bien les connaitre, et savoir organiser et déployer la démarche  de la CGT. Pour cela nous devons outiller nos syndiqués, et les trois piliers incontournables sont l’information, la pratique syndicale et la formation. L’un ne remplace pas l’autre, c’est pourquoi nous devons communiquer dans les syndicats et auprès de nos syndiqués, sur les enjeux de participer à la vie syndicale à partir du syndicat, de lire CGT, et surtout de se former CGT.

Afin de faire face à ces défis et pour mieux former nos militants, la direction confédérale a décidé de réorganiser notre parcours de formation générale. De même, notre offre de formation aux mandats est en cours de reconstruction pour prendre en compte les évolutions des Instances de représentation du personnel. Concernant le cursus de formation de formateur, nous expérimentons actuellement le deuxième module « Construire une action de formation » que nous voulons proposer à tous les formateurs.

Comme nous l’avons précisé lors de la dernière rencontre des Responsables formation syndicale, nous voulons engager ces évolutions en lien avec les organisations de la CGT et avec tous les acteurs de notre formation. Les conseillers du pôle sont disponibles…alors n’hésitez pas à nous remonter vos remarques, questionnements ou sollicitations.