Edito-Novembre 2015

  • Imprimer

Depuis la dernière newsletter de juin, les choses ont évolué concernant le droit au congé de Formation Economique Sociale et Syndicale. En effet, grâce au travail mené par le groupe de travail confédéral vers le gouvernement, la loi Rebsamen, votée le 17 Août 2015, prévoit la subrogation obligatoire du salaire, ce qui signifie que l’employeur est tenu de maintenir la rémunération du salarié durant le congé FESS.

Si nous pouvons nous réjouir de cette mesure, il est nécessaire de continuer à batailler pour obtenir davantage de droits en la matière. Il faut notamment pousser à l’engagement de négociations dans les entreprises pour obtenir des accords plus favorables (par exemple pour que l’employeur accepte de garder à sa charge tout ou partie du maintien de la rémunération pendant la formation et n’en demande pas le remboursement par nos organisations). Un article de cette newsletter propose à ce titre plusieurs axes revendicatifs ainsi qu’un argumentaire pour porter nos revendications.

En matière d’initiatives concernant la formation syndicale, la rentrée apporte également son lot de nouveautés. La mise en place du collectif confédéral de la formation syndicale en fait partie.

Proposé lors de la rencontre des responsables de la formation syndicale en novembre 2014 et validé par la Commission Exécutive Confédérale en juin 2015, ce collectif participera à la réflexion sur nos orientations et nos priorités en matière de formation syndicale, et sera impliqué concrètement dans leur impulsion avec le pôle confédéral.

Autre changement : l’arborescence de la plateforme FTP a été modifiée, notamment pour mettre en avant les formations conçues par les organisations et proposées à la mutualisation.

Un numéro du Peuple consacré à la formation syndicale est aussi en cours de préparation.

Enfin, vous pouvez désormais avoir accès au plan de formation confédéral pour l’année 2016 sur le site de la formation syndicale : inscrivez-vous vite ! Et menons une bataille revendicative offensive pour plus de droits à la formation syndicale !

Aurélie LESAGE

Conseillère au pôle Formation syndicale confédéral